Stress

Je déteste les jours ou mon âme est l’esclave du stress.
Quand tout ce dont je fais ne suffit pas comme remède.
Je ne veux qu’avancer dans le temps.
Passer à travers mes peurs et doutes indéniable que le stress me conduit.
Pour aucune raison valable, il me détient prisonnière.
Enchaîner, je ne veux que me libérer.

Ce contenu a été publié dans Ma vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *